Etudes naturalistes

Etude faunistique et floristique du bois de Benauge (2018-2019)

Le bois de Benauge se situe à Arbis, dans l'Entre-deux-Mers. C'est un site à forte valeur patrimoniale qui renferme 10 espèces végétales patrimoniales, dont 2 sont très rares en Gironde et non encore attestées dans le secteur.

De février à mai 2018 puis d'avril à juin 2019, nous avons inventorié la faune et la flore du bois et en avons évalué les enjeux.

Télécharger le rapport final : Etude bois de benauge (2.82 Mo)

Projet de création d'une ZNIEFF dans le bassin versant du Galouchey (2019-...)

Le bassin versant du Galouchey est composé de vallées encaissées et boisées qui renferment une dizaine d'espèces végétales patrimoniales, dont plusieurs sont protégées. Ces espèces ont souvent des affinités submontagnardes (par exemple la scille lys-jacinthe ou le hêtre). On y trouve également des habitats patrimoniaux très localisés (aulnaie à laîche, érablaie à scolopendre, faciès de type hêtraie acidiphile atlantique). Cependant, contrairement à des bassins versants proches (Euille, Artolie, Pimpine), celui du Galouchey ne fait pas partie du réseau Natura 2000 et ne comprend pas de ZNIEFF.

Nous avons localisé les espèces végétales patrimoniales sur la partie principale du bassin versant au printemps 2019, et nous nous penchons sur le bois de Labarie et ses annexes à partir du printemps 2020. L'étude faunistique sera réalisée au printemps 2021 sur l'ensemble du secteur. Nous monterons par la suite un dossier afin de soumettre une proposition de création de ZNIEFF auprès des instances compétentes.

Télécharger le rapport de la 1re phase : Rapport bv galouchey tranche 1 (10.82 Mo)

Etude environnementale de la vallée de la Boye (2019-2021)

Le bassin versant du rusiseau de la Boye, classé en zone Natura 2000, s'étend sur 4 communes (Porte-de-Benauge, Omet, Donzac et Mourens). Il renferme des habitats forestiers très contrastés allant de la chênaie-charmaie-hêtraie submontagnarde à la chênaie thermophile, des vignes, des prairies, des microhabitats calcaires ou humides et d'anciennes carrières souterraines. On y trouve par conséquent une grande richesse faunistique et floristique, avec plusieurs espèces rares.

Notre étude, commencée en décembre 2019, a pour objectif de cartographier les habitats naturels et de recenser la biodiversité du secteur. Elle sera articulée avec une analyse des carrières souterraines du vallon, une étude spécifique sur l'arachnofaune, ainsi que des actions de valorisation et de communication.

Télécharger le diaporama de la présentation : 

Inventaire des araignées de la vallée de la Boye (2020-2021)

L'arachnofaune constitue un pan méconnu de la biodiversité animale. Le bassin versant de la Boye, riche en microhabitats, peut abriter une arachnofaune diversifiée. L'étude sera réalisée sur deux périodes : automne 2020 et printemps 2021.